Démarche

Approach



Exposition LA VILLE BLEUE 2016 - Galerie de la Porte Maubec

 

LA VILLE BLEUE

LA VILLE BLEUE de Carole Sionnet & PieR Gajewski est une démarche artistique unique alliant photographie, dessin et cartographie autour d'une ville-monde, ville imaginaire. Ce travail fait l’objet de publications, d’expositions : au Centre Pompidou – Paris, aux USA, en Turquie, au Maroc... et de résidences d'artistes : au Portugal, Japon à la Villa Kujoyama (équivalent de la Villa Médicis en Asie), USA, Maroc, France.

LA VILLE BLEUE by Carole Sionnet & PieR Gajewski is an artistic approach made by photographs, drawing and mapping in the form of an imaginary city-world. This work is the subject of publications, exhibitions: at the Centre Pompidou - Paris, USA, Turkey, Morocco ... and artists' residencies : in Portugal, Japan at Villa Kujoyama (equivalent of the Villa Medici in Asia), USA, Morocco, France.


Quartier New-Rochelle - 2013

 

LA VILLE BLEUE est une démarche artistique concrétisée par des diptyques photographie/dessin et par une cartographie évolutive. Chaque série s’axe sur une recherche spécifique en fonction du lieu investi et incrémente les séries précédentes. La globalité de cette démarche se révèle et s’articule sous la forme d’une ville-monde imaginaire.


LA VILLE
BLEUE
, ville qui traverse les mers et les océans, est une ville sans frontière et évolutive. Elle s’étend au gré de nos déambulations. Chaque « ville réelle » explorée lors de résidences d’artistes devient un quartier de LA VILLE BLEUE qui se greffe à ceux déjà existants. Le plan ainsi constitué est réalisé à l’échelle. En 2018, cette ville est constituée de 20 quartiers : ISTANBUL, JAPON, NEW YORK, ROCHEFORT OCEAN… et d’une ligne de transport : LIGNE 3002. Depuis 2008, nous élaborons ensemble un dialogue graphique inédit photographie/dessin.

Paysages Urbains / Paysages Naturels

Entre 2008 et 2015, nous avons travaillé sur les paysages urbains en Europe, Asie, USA et au Maroc : BERLIN, JAPON, NEW YORK, ISTANBUL, SEOUL, ESSAOUIRA… Les thèmes de recherche sont alors principalement l’architecture, l’individu dans la ville et leurs interactions.

De 2014 à 2018, nous avons posé nos regards sur les paysages naturels en France : ROCHEFORT OCEAN (Charente Maritime), PIERREVERT (Lubéron), QUARTIER BLANC (Vercors), LIGNE 3002 (Isère) et LA LANDE (Deux-Sèvres). A travers divers milieux (montagne, marais, vallée, bocage), nous abordons des thèmes tels que l’horizon, l’eau, le paysage en mouvement ou encore l’intimité du paysage.

Diptyques

Dans notre travail plastique, la forme de diptyque nous permet de changer l’interprétation des images seules. Assemblés, la photographie et le dessin créent des parallèles pouvant s’enrichir, se confronter ou s’adoucir. Un dialogue s’instaure, raconte une histoire, un paysage. Les personnages se regardent, les lignes se prolongent, des touches de lumière se répondent et parfois la composition des images dialogue avec une certaine abstraction.
Ce traitement graphique accompagne un travail sur la suggestion narrative s’articulant autour de la notion d’ellipse. L’utilisation d’une conversation visuelle permet d’exprimer l’énergie en mouvement. La relation qui se produit entre nos deux images, cet invisible, est ce qui révèle le sens caché du lieu, son atmosphère. Plutôt que de chercher à représenter cette notion intangible, nous nous intéressons à en tracer les limites. LA VILLE BLEUE est ainsi une démarche questionnant la notion de territoire à travers une redéfinition des éléments qui forment villes et paysages. Qu’il soit naturel ou urbain, un paysage peut se définir par la lumière, des lignes (perspectives, ligne d’horizon, courbes), une architecture (humaine ou éléments naturels) ou par le vivant qui le traverse et qui l’occupe. Il est également déterminé par la façon dont on le regarde, se le représente et se le remémore.
Notre démarche consiste à retranscrire nos ressentis des milieux urbains, naturels ainsi que des rencontres. Les perceptions qui s’en dégagent et les interprétations possibles sont au cœur de notre démarche. Cette approche poétique et intime forme traces et mémoire du moment.

 

 

Quartier Rochefort Océan - 2016

 

LA VILLE BLEUE is an artistic approach made concrete by an original two-sided dialogue (photographs and drawing) and by an evolving mapping. Each series is based on a specific research according to the place and builds on the preceding series. The totality of this approach becomes clear and expresses itself in the form of an imaginary city-world.


LA VILLE BLEUE, the city that crosses seas and oceans is an evolving borderless city. It expands with the whim of our wanderings. Each «real city» explored during the artists’ residencies becomes a district of LA VILLE BLEUE hooking itself up to those already in existence. The map so made up, is made to scale. In 2018 this city has 20 districts: ISTANBUL, JAPON, NEW YORK, ROCHEFORT OCEAN… and has a transport line: LINE 3002. Since 2008, we have been developing a graphic dialogue not seen before between photograph and drawing.

Urban Landscapes / Natural Landscapes

Between 2008 and 2015 we have worked on urban landscapes in Europe, Asia, America and Morocco: Berlin, Japan, New York, Istanbul, Seoul, Essaouira... The themes of this research are primarily architecture, the individual in the city and their interaction.

From 2014 to 2018, we have turned our eyes on French natural landscapes: Rochefort Ocean (Charente-Maritime), Pierrevert (Lubéron), Quartier Blanc (Vercors), Line 3002 (Isère) and La Lande (Deux-Sèvres). Through various landscapes (mountains, marshes, valleys and hedgerows) we tackle themes such as the horizon, water, the landscape in motion or the intimacy of landscape.

Diptychs

In our artwork, the double image format lets us modify the interpretation of single images. Photography and drawing brought together create parallels that can enrich themselves, confront each other or soften themselves.A dialogue gets going, tells a tale, a landscape. People look at each other, lines get longer, touches of light answer each other, and sometimes the composition of the images speaks with a certain abstraction.
This graphic treatment goes with a work on narrative hints expressed in the form of an ellipse. Using a visual conversation allows the expression of energy in movement. The relationship emerging between our two images, this invisible, is what makes clear the hidden meaning of the place, its atmosphere. Rather than trying to express this intangible idea, we try to find its limits.

LA VILLE BLEUE, therefore, is an attempt to question the idea of territory through redefining the elements which make up cities and landscapes. Whether it be natural or in the city, a landscape can define itself by light, lines (perspectives, horizon, curves), an architecture (human or of natural elements) or of the living beings which cross and live there. In the same way, it is determined by the way we look at it, represent it, and remember it.
Our work is to re-write our feelings about those urban settings, natural as well as found. At the heart of our work are the perceptions felt and the possible interpretations. This poetic and intimate approach forms traces and memories of a moment.

 

 

 

 

 

LA VILLE BLEUE - Contact

© Carole Sionnet & PieR Gajewski
contact@lavillebleue.com